centrafrique


Articles


Le plaidoyer du Professeur Gaston N'Guérékata pour défendre la Révolution bogandiste



La France et l'ONU acceptent le chantage des génocidaires terroristes de la Séléka



Le Prof. Gaston M. N'Guérékata exige des élections


Le Kurdistan et la Centrafrique: Deux nations qui font face à des violeurs terroristes financés par le Qatar


Comment rétablir la démocratie bloquée par les Français


Faisons de l'Afrique centrale le lion qu'elle aspire à être : Un entretien avec le Professeur Gaston N'Guérékata


Les Cahiers de Doléances : N'Guérékata révolutionne la discussion concernant la crise


Au lieu de désarmer les envahisseurs tchado-soudanais, comme l'exige son mandat onusien, la France récompense et protège les terroristes


La France crée un état terroriste pour les envahisseurs tchado-soudanais, avec Bambari comme capitale


La France ignore la sagesse de l'héroïne française Camille Lepage et gaspille ses sacrifices


La France protège des gens en Centrafrique : les envahisseurs arabophones qui massacrent impunément les Centrafricains


Comment peut-on comprendre le génocide à deux volets du peuple centrafricain?


(English) Pr. Gaston M. N'Guérékata evaluates the strategic importance of Centrafrique


Le médecin de famille de Michel Djotodia révèle des secrets concernant son enfance et sa psychologie perturbée



« Les Forces Républicaines ont été à dessein réduites à néant » : une interview avec le Pr. Gaston Nguerekata



Solutions pour la Centrafrique: des leçons des guerres au Liberia et en Sierra Leone


« Laissez passer ben Laden! »

Le journal Le Monde révèle que le commandement français a ordonné de laisser passer des seigneurs de guerre jihadistes lourdement armés, des envahisseurs qui continuent de terroriser les Centrafricains



Le commandement français ordonne ses troupes de laisser passer les chefs terroristes tchado-soudanais

Les soldats français, selon toute probabilité, voulaient faire leur boulot. Quand ils avaient arrêté un seigneur de guerre se faisant appelé "ben Laden" et des autres chefs jihadistes de la Séléka, sur la route reliant Bria et Kaga-Bandoro, ils imaginaient qu'il fallait les désarmer et les transférer en prison. Ils ont appelé par radio leurs officiers supérieurs pour obtenir des ordres.

Mais la décision politique avait déjà été prise. Le nord et l'est de la Centrafrique sont désignés une zone de non-droit, abandonnés aux jihadistes sélékistes à dominante tchado-soudanaise. Les soldats français reçoivent leur réponse: « Laissez passer Ben Laden et les autres seigneurs de guerre jihadistes! » La France et les casques bleus ne sont pas là pour désarmer les violeurs envahisseurs qui pillent et massacrent avec impunité.

Ben Laden et les autres chefs terroristes, lourdement armés, bien financés, ont pu répandre leur entreprise criminelle à Bria, sous le regard complètement passif et complice des Français et des casques bleus. Ils continuent d'exploiter les mines d'or et de diamants. Et ces envahisseurs continuent de terroriser les Centrafricains et d'imposer l'esclavage sexuel.

L'histoire, relatée par le journaliste Cyril Bensimon du Monde, est révélatrice. Les Centrafricains, eux, ne seront pas surpris. Eux, ils savent que les Français ne font rien pour désarmer la Séléka depuis que cette milice a tué deux Français. En effet, il semble qu'il suffit de tuer deux Français afin de vaincre la France.

Or, les autres raisons derrière cette complicité avec les violeurs jihadistes ne sont pas connues. Si les Français et les casques bleus sont impliqués dans le marché noir et le trafic de diamants et de l'or, ces détails restent un secret pour le moment. Si les princes arabes ont acheté la complicité d'Hollande d'une façon ou d'une autre, cela n'a pas encore été pleinement révélé.

Mais ce qui est clair, c'est qu'il y a des affaires louches derrière le partenariat entre les Français et les envahisseurs-violeurs jihadistes. Le président de la France a trahi le peuple français, qui continue d'imaginer naïvement que les soldats français sont en Centrafrique pour combattre le terrorisme.

Les Français ont aussi été trahis par leurs médias, qui font seulement l'écho des communiqués de presse officiels. L'article courageux de Bensimon est l'exception qui prouve la règle.

Les soldats français se sentent abandonnés par leurs chefs. Ils n'imaginaient pas que le président français allait les envoyer au cœur de l'Afrique pour protéger des seigneurs de guerre jihadistes ayant déclenché un génocide généralisé. En tant qu'éditeur de Centrafrique.com, j'ai des contacts discrets. En privé, les soldats français m'expriment leurs frustrations. Au contraire, personne ne dit, « J'ai confiance en Hollande. »

Malheureusement, les médias français refusent d'écouter les soldats français. Maintenant que Bensimon a brisé le tabou, espérons que d'autres journalistes auront le courage et l'intelligence de discuter de la réalité de ce qui se passe en Centrafrique.



Brisons le cycle infernal qui encourage le terrorisme!

Afin de stopper un cycle, d'abord il faut définir ses éléments.



Le Cycle infernal qui encourage le terrorisme jihadiste: Paiement de rançons, Protection des auteurs de crimes contre l'humanité, et d'autres phénomènes

Terrorisme : Prise d'otages, Massacres, Pillages, Esclavage.

Capitulation : Paiement de rançons, Paiement de «fonds politiques», Libération de prisonniers, «Dialogue» caractérisé par le chantage, Refus de désarmer les jihadistes ou les milices criminelles, Protection des auteurs de crimes contre l'humanité, Désarmement des honnêtes citoyens sans désarmement des criminels.

Exemples de Capitulation :

Paiement de rançons par la France et d'autres pays européens

Le fait que Michel Djotodia vit toujours dans un château au Bénin, au lieu de se trouver dans une cellule à La Haye

Libération d’Abdoulaye Miskine et d'autres terroristes contre otages, (dans ce cas, cela a probablement été organisé par la France)

Le fait que l'ambassadeur français fait la cour aux autres envahisseurs-seigneurs de guerre jihadistes, au lieu d'envoyer ses soldats pour les arrêter

Paiement de «fonds politiques» aux auteurs de crimes contre l'humanité par l'imbécile criminel non-élu, la prétendante Catherine Samba-Panza, installée par les Français

Incitation : La capitulation crée un précédent qui encourage les terroristes.

Impunité : La liberté permet aux terroristes de s'organiser et de trouver des complices.




L'idéologie génocidaire de la société arabe et la complicité de l'Europe

Une histoire de se cacher en pleine vue



La Télévision du Hamas : Une capture d'écran

Télévision islamiste

Au lieu d'encourager leurs enfants à devenir médecins, scientifiques, ou ingénieurs, la société arabe célèbre les génocidaires. La télévision du Hamas, par exemple, est très explicite.

Financement français

Selon le gouvernement français, pendant la période de 2008-2013, le contribuable français a transféré 350.000.000 € aux Arabes dans les territoires palestiniens. Cela a permis le financement de la propagande de l'idéologie génocidaire à la Rwandaise, aussi bien que la construction de tunnels terroristes.

Priorités

À cause de son pétrol, le monde arabe dispose de ressources financières sans limites. Les Arabes n'ont pas besoin de l'argent européen pour financer sa propagande génocidaire.

Au Moyen Orient d'aujourd'hui, les jihadistes massacrent les chrétiens, les juifs, les yazidis, et même les musulmans de tel ou tel secte. C'est inacceptable que les Européens soutiennent les extrémistes, tout en condemnant Israël. S'ils pensent que les jihadites vont les épargner après ces agissements, ils ont tort.

Simultanément, des pays chrétiens comme la Centrafrique, et des pays musulmans relativement modérés comme le Mali, font face aux violeurs jihadistes soutenus par des princes arabes. Si un continent en faillite doit envoyer ses fonds à l'étranger, il devrait aider les factions qui luttent contre les terroristes.






Le duo diabolique : François Hollande et Catherine Samba-Panza.
Images: Maurice Wilfried Sebiro

Propreté extérieure, propreté intérieure

Quel est le problème avec le manque de démocratie et les reports à répétition des élections?

Il faut la démocratie pour avoir la responsabilité. Les imbéciles criminels installés par la France savent qu'ils vont bientôt devoir abandonner leurs sinécures. Ils pensent seulement à voler autant que possible.

Étant donné les chefs jihadistes qui sont courtisés et amadoués par l'ambassadeur de France, Samba-Panza imagine que jamais la justice n'aura le temps de traîter des crimes économiques.

En réalité, une des premières choses qu'il faut faire, c'est nettoyer les rues. Une ville propre montre que la corruption et le crime ne seront pas tolérés. Propreté à l'extérieur, propreté à l'intérieur.




Eisenhower ou Hollande...

Qui est le vrai libérateur?



Dwight Eisenhower en France, ou François Hollande en Centrafrique?

Eisenhower : Les Nazis complètement renversés, leurs chefs pendus ou suicidés.

Hollande : Les chefs sélékistes toujours maîtres des mines illégales en Centrafrique, leurs soudards-mercenaires toujours armés. Les esclaves sexuelles toujours subjuguées.

Eisenhower : Rien moins que la VICTOIRE militaire, ou la reddition inconditionnelle.

Hollande : Chefs génocidaires conviés à une kyrielle de "dialogues" caractérisés par le chantage.

Eisenhower : Rétablissement de la démocratie en France et dans les pays libérés.

Hollande : Tyrannie sélékiste pour 60% du territoire, et imbéciles criminels non-élus pour Bangui.

Eisenhower : Presque tous les alliés des Nazis ont été détruits.

Hollande : Hollande lui-même s'est allié avec Idriss Déby, le tyran tchadien qui était le commanditaire du génocide en Centrafrique (avec Omar el-Béchir et des princes arabes).